Échanges linguistiques

Le CFP Arts de Genève propose des échanges linguistiques.

 

“Le plurilinguisme est une ressource naturelle du pays. Ne pas l’exploiter, c’est comme vivre au bord de l’eau sans apprendre à nager”. Claudine Brohy, enseignante à l’Université de Fribourg et conseillère en ressources linguistiques.

 

De quoi s’agit-il?

Les apprenti-e-s des sections Céramique, Création de vêtements, Dessin orientation architecture d’intérieur, Graphisme, Interactive Media Design et Polydesign 3D ont l’opportunité de faire un échange linguistique individuel dans un centre de formation professionnelle de Suisse alémanique ou du Tessin. Pour les apprenti-e-s en Bijouterie et Danse, aucune école partenaire n’a malheureusement pu être trouvée.

 

Pour qui et combien de temps?

Les élèves de 1re année s’inscrivent pour partir en 2e année.

Durée: 2×4 semaines

Inscriptions: jusqu’au 1er mars 2019

 

Comment ça se passe?

L’idée est de créer des tandems: sur la base d’un dossier d’inscription, d’un entretien individuel et d’une autorisation de la direction (notes suffisantes, comportement irréprochable), l’apprenti-e de 1re année est jumelé-e avec un-e jeune d’une autre école de Suisse.

Il/elle part en début de 2e année et fréquente l’école partenaire avec son binôme (apprenti-e dans la même filière) dont il/elle a préalablement reçu le dossier et qu’il/elle a accepté-e après avoir établi un contact avec lui/elle et sa famille.

Au terme du séjour, l’apprenti-e rentre à Genève et réintègre son école. Quelques semaines plus tard, il/elle accueille son/sa partenaire dans sa famille, l’emmène au CFP Arts et l’aide à son tour à s’intégrer dans l’école. Il est possible qu’un-e apprenti-e en école à plein temps suive la même formation en voie duale en Suisse alémanique pendant l’échange; dans ce cas, il/elle travaille en entreprise 3 ou 4 jours par semaine.

 

Pourquoi partir?

Partir pour voir “comment ça se passe ailleurs”, cela ouvre l’horizon et permet d’élargir son expérience professionnelle, de gagner en autonomie et en maturité, de s’adapter à des situations nouvelles, de découvrir d’autres manières de faire et surtout, de pratiquer une autre langue en immersion dans un environnement culturel différent, en abordant le métier selon la même Ordonnance fédérale.

Connaître des personnes d’autres régions de Suisse permet d’élargir son réseau et pourra s’avérer utile lorsque viendra le temps de chercher un stage ou un premier emploi.

 

Coût:

Inscription gratuite.

Frais de voyage et abonnement de transports publics dans l’autre canton, argent de poche.

Movetia, l’organisme fédéral en faveur de la mobilité et des échanges, permet au CFP Arts d’octroyer un soutien financier à chaque élève qui participe à un échange.

 

Renseignements et inscription:

Auprès de Mme Irène Kistler, secrétariat de direction bâtiment Necker.

Tél. 022 388 50 82 ou irene.kistler-essaafi@etat.ge.ch

Formulaire d’inscription

Article sur nos échanges linguistique paru dans la Tribune de Genève le 4 juillet 2019:

Lien vers l’article

Ils sont partis en 2018 – extraits de leurs impressions et expériences de l’échange :

 

J’ai été logé dans une grande ferme réaménagée dans un hameau près de Sargans/SG, auprès d’une famille d’accueil très sympathique qui avait deux chevaux, un chien et un chat. Le stage consistait en 3 jours/semaine de travail chez Ikea et 2 jours de cours théoriques au Gewerbliches Berufs- und Weiterbildungszentrum à St-Gall.
Chez Ikea, je travaillais avec des apprentis et des professionnels en design d’intérieur et un menuisier. Je participais au démontage d’espaces anciens pour en réaliser des nouveaux permettant de présenter de nouveaux objets/meubles. A l’école, c’était compliqué car ils travaillaient avec des scripts sur la profession qui contenaient beaucoup de termes spécifiques que je ne connaissais même pas en français. Sinon, c’était super, j’ai dû concevoir une vitrine pour exposer un ou plusieurs sacs.

Célestin, apprenti en Polydesign 3D Création 2ème année parti à St-Gall

 

Mon arrivée dans la famille d’accueil s’est très bien passée même si le stress était présent. J’ai vite vu qu’avec ma correspondante on avait beaucoup de points communs et par la suite, ses amis m’ont très vite intégrée. En classe avec les professeurs tout se passait à merveille et la langue était un problème seulement pour les mots particuliers en lien avec le métier. Dans certains cours, j’étais en avance sur leur programme donc je pouvais aider mes camarades et à l’inverse, quand il y avait des sujets que je ne connaissais pas, ils m’expliquaient. Avec les enseignants et tous les degrés d’architecture d’intérieur, nous sommes allés voir le chantier de villas de luxe sur le lac et de mon côté, j’ai pu visiter Lugano et les environs et voir une exposition de Magritte. Nous sommes aussi allés à l’inauguration d’une pizzeria pour laquelle ma correspondante avait créé un logo, la carte des menus et les flyers.
Raconter un séjour de 4 semaines en quelques lignes est compliqué mais en résumé, cet échange m’a permis de ne plus avoir peur de l’inconnu, de gérer ma timidité et mon stress et de m’ouvrir aux autres plus facilement.

Ivana, apprentie en DAI partie au Tessin

 

J’ai participé à chaque activité comme les élèves de la classe, aux présentations et j’ai même fait un exposé. J’ai aussi participé aux sorties du jeudi (cours d’allemand spécifiques autour de divers thèmes et lieux), ce qui était très intéressant et m’a permis d’acquérir du nouveau vocabulaire. Puis chaque soir, j’ai pratiqué l’allemand à la table familiale de ma correspondante. En effet, peu de personnes parlent le français ce qui est très bien pour évoluer et oser s’exprimer. En conclusion, ce séjour m’a beaucoup apporté, non seulement au niveau de l’allemand mais aussi pour connaître de nouvelles techniques de travail.

Leonora, apprentie en CVT 2ème année partie à St-Gall.

 

Ma correspondante et sa famille m’ont accueillie à la gare de Bellinzona; une famille très chaleureuse et attentionnée qui m’a bien prise en charge durant tout mon séjour. Les débuts à l’école étaient un peu compliqués, écouter et communiquer tout en italien était un défi car je n’y étais pas habituée. En classe, toutes les filles (il n’y avait pas de garçons) étaient très accueillantes et se mettaient en quatre pour que je me sente à l’aise et les professeurs étaient également très gentils. Pendant les deux “settimane gialle”, les classes font des projets de groupe axés sur la pratique: vitrines, maquettes etc. Nous avons peint des panneaux et sculpté un emoji en sagex en forme de grande main, un prototype pour un client. Le départ du CSIA était un moment très émouvant pour moi car je me suis fait de bons amis et les enseignants me manqueront aussi. Je suis très heureuse d’avoir effectué ce séjour car cela a été bénéfique pour mon italien, et aussi d’avoir rencontré Gaia et sa famille.

Meghna, apprentie en Polydesign 3D Création 2ème année partie au Tessin

 

 

Coup d’œil sur deux stages professionnels de 6 mois effectués en Suisse alémanique et à Londres :

 

Ulysse Lozano, parti à St-Gall pour travailler dans une agence de communication et de promotion visuelle.

Florian Racaud, parti à Londres dans une entreprise de design de produits, de mobilier et d’aménagement d’espaces.

 

Coup de cœur pour la Suisse orientale

Un apprenti du CFP Arts Genève à St-Gall. Récit de deux échanges réussis.

 

En 2016, Ulysse est en 1ère année de Polydesign 3D au CFP Arts.

Il s’inscrit au programme d’échanges linguistiques qui vient d’être mis sur pied par son école. Le principe consiste à passer 4 semaines dans le canton de St-Gall, en mode d’apprentissage dual entreprise/école, puis d’accueillir un-e partenaire d’ailleurs, en formation dans la même filière professionnelle.

A St-Gall cette année-là, aucun-e apprenti-e ne s’inscrit au programme d’échanges introduit aussi par le Gewerbliches Berufs- und Weiterbildungszentrum de St-Gall – et par plusieurs autres centres de formation professionnelle de Suisse – mais une apprentie polydesigner st-galloise se propose spontanément d’accueillir Ulysse au sein de sa famille et de le coacher pendant un mois.

Les familles d’Ulysse et de Leonie prennent contact, se trouvent sympathiques, se mettent d’accord et un contrat d’échange est établi. Et Ulysse part à St-Gall au début de sa 2ème année d’apprentissage.

Il est en stage chez Ikea où Lena, une autre apprentie en polydesign le prend sous son aile pour l’intégrer dans une équipe professionnelle accueillante et dynamique. Ulysse dira dans son rapport de stage: “Les collègues d’Ikea sont super sympas. J’essaie comme je peux d’apprendre de leur formation, qui est un peu différente de la mienne, mais c’est que du bénéfice. Je me réjouis de continuer cette expérience si enrichissante et de pouvoir en tirer profit au maximum.”

De son côté, Ikea écrira dans son attestation de stage pour Ulysse: “Er war uns in diesen vier Wochen eine grosse Unterstützung und tolle Bereicherung für unser Team”.

De sa famille d’accueil, Ulysse dira: “J’ai appris à connaître la famille de Leonie qui m’accueille et j’en suis très content. C’est une grande famille avec beaucoup de vie (Leonie a 3 frères) et je m’y sens très bien, ils m’ont bien intégré et font beaucoup d’efforts pour que je comprenne ce qu’ils me disent.”

Voici un bel exemple d’expérience “gagnant-gagnant”, même si une luxation de genou subie lors d’un cours de gymnastique au Berufszentrum ralentit quelque peu Ulysse dans son élan mais n’entrave visiblement pas son enthousiasme. Dans le questionnaire d’évaluation finale, Ulysse dira: “J’insiste mais ça a été pour moi la meilleure chose qui se soit passée cette année, donc MERCI!!

… Et ce n’étaient pas des paroles vaines car:

1 an plus tard, Ulysse souhaite retourner à St-Gall pour y effectuer son stage obligatoire de 6 mois – prévu par son plan de formation – et approfondir ses connaissances d’allemand.

Une agence de communication visuelle située sur les collines de la ville de St-Gall – que le CFP Arts a pu proposer à Ulysse grâce à l’excellente collaboration avec le Gewerbliches Berufs- und Weiterbildungszentrum – lui offre cette opportunité et l’accueille dans sa petite équipe avec générosité et spontanéité. Voici quelques commentaires extraits du rapport de stage d’Ulysse:

Je participe à la vie de l’entreprise à 100%, ils ne font pas de différence entre les deux apprenties en place et moi. J’ai assez vite réalisé que les aptitudes requises pour ce stage sont très différentes de celles exigées à l’école et j’ai l’impression d’exercer un métier totalement autre, ce qui se traduit par l’apprentissage de toutes nouvelles connaissances. Je peins des parois, mets en place des décors fabriqués par nos soins ou j’apprends à appliquer des visuels autocollants sur divers supports. Les chefs me demandent de tenir un journal de stage hebdomadaire en allemand“.

Les deux mobilités professionnelles d’Ulysse ont été facilitées par un soutien financier par Movetia, l’agence nationale en charge de la promotion des échanges et de la mobilité, dans le cadre du programme Erasmus+ Suisse.

Un grand merci à Movetia!