Bijouterie

Vers 4’500 ans avant notre ère furent créés sur les bords de la mer Noire les plus anciens objets en or de l’humanité. Parmi ceux-ci, des pendentifs, des perles de colliers, des diadèmes, des bracelets. Mais aussi des insignes de pouvoir, tels des sceptres, etc. Dès qu’elle se découvrit capable de fabriquer des objets, l’Humaine façonna de quoi se distinguer, s’embellir, se rapprocher des splendeurs animales ou végétales voisines en tentant fièrement de leur faire concurrence. Un long chemin sépare ainsi le premier bijou de celui que nous (nous) offrons aujourd’hui mais le rêve est le même: posséder de quoi (se) plaire et faire preuve de raffinement…

Se former à la  bijouterie , c’est entrer dans le monde infini de l’élégance, du détail, de l’artisanat d’un geste de précision, historiquement au service du Beau. De la conception à la réalisation, de la nature des matériaux à leurs origines, ce cursus propose l’acquisition de connaissances professionnelles précises pour réa­liser des bijoux, des pièces de joaillerie en mét­aux précieux, divers objets et accessoires. La culture générale du métier passe par l’acquisition de connaissances pratiques annexes, comme la conception et la réalisation de maquettes appliquées au produit horloger, le sertissage, la fonte à la cire perdue, la mécanique ou le ciselage sur métal.

Au terme de sa formation, l’élève sera capable de collaborer avec différents corps de métiers et entreprises, travailler sur des pièces uniques ou de série, se mettre à son compte en tant que fabricante ou designer, et diversifier, par sa capacité d’auto­nomie et son savoir, son panel de clientes et sa créativité. Elle pourra par la suite se perfectionner à l’extérieur de l’école dans une des branches abordées durant sa formation ou dans d’autres domaines affiliés au métier, comme l’émaillage, le sertissage, la gemmologie, la conception assistée par ordinateur ou la vente.

Plan de formation : Bijoutier-ère CFC orientation bijouterie et sertissage

Cette année, le CFP Arts a décidé de bouleverser une habitude profondément ancrée et de transgresser la règle de grammaire selon laquelle le masculin – censé l’emporter sur le féminin – doit être utilisé comme forme neutre englobant tous les genres. Il a donc été convenu de systématiser l’emploi du féminin sur nos supports de communication.

CFC 4 ans

Culture
générale

anglais

connaissances artistiques –
histoire de l’art

langue & communication

société

sport

Connaissances
professionnelles

bijouterie

concours Hans Wilsdorf (habillage horloger)

mécanique

technologie

histoire du bijou

gestion

dessin d’observation

dessin technique

création et dessin professionnel

dessin à la gouache

recherche et création

infographie

volume

géométrie spatiale

photographie

bureautique

gemmologie